September 14, 2021

Conseils aux affiliés : L’importance de Choisir un Courtier Réglementé !

Choisir un Courtier Réglementé

En tant qu’affilié du Forex ou du trading, vous voulez choisir le meilleur programme d’affiliation qui vous offrira des commissions élevées, des plans de commission flexibles, des outils de rapport transparents et une assistance marketing. Cependant, avant de considérer tous ces facteurs importants et avant de choisir le courtier avec lequel vous souhaitez vous associer, vous devez avant tout vous demander : Vous affiliez-vous à un courtier réglementé ?

La plupart des spécialistes du marketing par affiliation ne tiennent pas compte de ce point important et finissent malheureusement par avoir une mauvaise réputation en relation avec celle d’une société de courtage mal choisie.

Il peut aussi s’agir d’une insatisfaction du partenariat pour de nombreuses raisons, notamment des écarts de commissions. Une façon d’éviter ce genre de problèmes est de choisir dès le départ un courtier hautement réglementé.

Que vous soyez un courtier introducteur renvoyant vos propres clients au courtier ou un spécialiste du marketing affilié renvoyant du trafic ou des adeptes au courtier, n’oubliez pas que vous renvoyez essentiellement des personnes qui sont soit des traders, soit des investisseurs qui confieront leur argent durement gagné au courtier que vous avez recommandé ou vers lequel vous renvoyez. Ces mêmes personnes effectueront des transactions en ligne avec ce courtier, ce qui signifie que si elles ne sont pas satisfaites de ce dernier, cela se répercutera sur votre entreprise et votre réputation.

Par conséquent, pour prendre la bonne décision quant au courtier avec lequel vous souhaitez vous associer, l’un des aspects fondamentaux est de vérifier s’il s’agit d’un courtier réglementé et sous l’égide de quels organismes de réglementation il agit.

Commençons par examiner la question du point de vue des traders et des investisseurs, car en fin de compte, s’ils ne sont pas satisfaits de la société de courtage vers laquelle vous les orientez, vous n’aurez probablement pas beaucoup de succès ! Pour le dire plus simplement, vos recommandations ne seront pas converties, et les commissions seront limitées. De plus, si vos clients ne sont pas satisfaits du courtage, cela les conduira à en trouver un autre rapidement.

Le point de vue des investisseurs et des négociants

Lorsque l’on commence à investir sur le marché d’affiliation boursière, l’une des décisions les plus importantes est de choisir un courtier en ligne approprié. Un courtier en ligne est une société intermédiaire qui va superviser l’exécution des opérations d’achat et de vente que nous demandons et dans laquelle nous devrons déposer l’argent pour négocier.

Ce secteur a changé !

Il n’y a pas si longtemps, le monde de la bourse était limité à un nombre beaucoup plus restreint de participants, et pratiquement seuls les clients achetant en gros et les grandes institutions financières étaient impliqués. Avec l’avancement des nouvelles technologies, beaucoup plus de participants, les investisseurs de détail ont pu accéder à ce marché. Dans ces circonstances, le nombre de courtiers offrant leurs services a augmenté de manière exponentielle ces dernières années, et une concurrence acharnée est apparue, se disputant chaque investisseur. Une guerre de bonus et de promotions de bienvenue a été ouverte afin d’attirer l’argent des investisseurs, et au milieu de tout cela, il était de plus en plus difficile de différencier les offres des courtiers fiables de celles des escrocs.

Le courtier est-il réglementé ?

Tous les courtiers n’ont pas besoin d’être réglementés pour pouvoir offrir leurs services. Tout dépendra du pays dans lequel le siège du courtier est situé et des pays dans lesquels il peut ou non opérer. En ce sens, par exemple, les directives de protection des investisseurs des États-Unis ou de l’Europe sont beaucoup plus rigoureuses et restrictives que celles d’autres pays dont la réglementation est plus souple ou plus tolérante.

Les principales fonctions des organismes de réglementation sont d’assurer la protection des investisseurs et de veiller à ce que leur argent soit assuré. Les directives les plus restrictives obligent tout courtier à conserver les dépôts de ses clients dans des comptes distincts, totalement indépendants de ceux de la société elle-même. L’argent des investisseurs est donc considéré comme un capital client et ne peut être affecté par la situation financière du courtier ni saisi en cas de faillite de l’un de ses créanciers. En outre, elles exigent également que les courtiers disposent d’un certain degré de liquidités pour couvrir leurs opérations.

Dans le cas d’un courtier non réglementé, il ne s’agit pas nécessairement d’une escroquerie, mais nous devons être particulièrement prudents puisque nous allons placer notre confiance et notre argent auprès de ce courtier. Nous devons être conscients que l’activité de ce type de courtier, dans de nombreux cas, ne sera pas supervisée ; nous n’avons pas de moyen d’arbitrage possible en cas de conflit. Même les politiques de travail du courtier peuvent devenir beaucoup moins transparentes.

Cela ne signifie pas que parce qu’un courtier est automatiquement réglementé, il est digne de confiance et que l’argent des gens est absolument assuré, mais au moins, il a pris la peine de se conformer à certaines réglementations (qui seront plus ou moins rigoureuses selon chaque organisme de réglementation) et qu’en cas d’incident, nous ou nos partenaires de référence, ainsi que les clients que nous avons référés, pouvons-nous adresser au recours d’arbitrage de l’organisme de réglementation.

Quelle que soit la réglementation, il est toujours nécessaire d’évaluer la confiance que nous accorde le courtier. Nous pouvons utiliser les informations qu’il nous fournit sur sa localisation, nous assurer que ses politiques sont transparentes, vérifier s’il a un bon service clientèle ou non, et enfin, écouter ce qu’en pensent les autres utilisateurs.

Quels sont les principaux organismes de réglementation des courtiers ?

Pour savoir si un courtier est autorisé et réglementé par un organisme spécifique, nous pouvons consulter les registres publics que nous trouvons généralement sur le site web de chaque organisme. Les principaux organismes de réglementation dans le monde sont les suivants :

  • La Banque centrale d’Irlande (CBI)
    Les registres de la Central Bank of Ireland contient des registres individuels pour tous les prestataires de services financiers et les organismes de placement collectif (OPC) réglementés par la Central Bank of Ireland.
  • L’Autorité de conduite du secteur financier (FSCA)
    La FSCA est responsable de la réglementation et de la surveillance des pratiques du marché. La FSCA a pour objectif d’améliorer et de soutenir l’efficacité et l’intégrité des marchés financiers, mais aussi de protéger les clients financiers en favorisant leur traitement équitable par les institutions financières, ainsi qu’en leur fournissant une éducation financière. L’ACSE contribuera en outre au maintien de la stabilité financière.
  • Autorité de conduite financière (FCA)
    C’est l’autorité de régulation la plus importante du Royaume-Uni et l’une des plus exigeantes au monde. Elle a été créée en 2013 pour succéder à l’activité de la Financial Services Authority (FSA) et supervise actuellement plus de 50 000 entreprises. Elle réglemente tous les aspects liés à la commercialisation des produits financiers et assure la transparence et la protection des investisseurs. Elle a le pouvoir d’interdire temporairement ou définitivement tout produit financier qu’elle juge abusif ou trompeur.
  • Autorité fédérale allemande de surveillance financière (BaFIN)
    Il s’agit de l’institution allemande chargée de surveiller les institutions financières et d’assurer la protection des investisseurs et la stabilité du système financier allemand. Fondée en 2002 à la suite de la fusion de trois agences de surveillance, elle est aujourd’hui l’organisme qui réglemente quelque 2 700 banques, 800 institutions financières et plus de 700 entreprises.
  • Commission chypriote des valeurs mobilières et des échanges (CySEC)
    Bien que Chypre soit un petit État, de nombreux courtiers en ligne et entités financières ont leur siège dans ce pays. Chypre est considérée comme un paradis fiscal en raison des importants avantages fiscaux qu’offre sa législation, mais le grand avantage qu’elle représente pour les courtiers par rapport à d’autres paradis fiscaux est que Chypre est membre de l’Union européenne depuis 2004 et est donc intégrée à la réglementation européenne MiFID (Directive sur les marchés d’instruments financiers) qui donne accès à l’exploitation des marchés européens aux entreprises établies dans ce pays.

Pourquoi s’associer à AvaTrade ?

AvaTrade possède des licences réglementaires sur les cinq continents et des bureaux dans le monde entier. Elle est conforme aux règles des organismes de réglementation du Canada, de l’Irlande, du Japon, de l’Australie, d’Abu Dhabi et des îles Vierges britanniques.

En outre, AvaTrade est accrédité par la FCSA au Royaume-Uni – qui applique un code de conformité aux meilleures pratiques-, conçu pour garantir que ses membres accrédités fournissent (no follow link) des services, des conseils et des emplois au plus haut niveau de normes professionnelles et éthiques du Royaume-Uni.